Archives de catégorie : Appel à contribution en cours / Call for papers

L’exception politique en révolution. Pensées et pratiques (1789-1917) / Rouen / 7-8 novembre 2017

Colloque international organisé par le laboratoire GRHis (Normandie Université, UniRouen), avec le soutien de l’IRHis (Normandie Université, UniRouen), de l’Université d’Orel (Russie), de la Fondation Gabriel Péri et de la Société des études robespierristes

Sous la direction de Michel Biard et Jean-Numa Ducange.

Le présent projet de colloque entend interroger les diverses manières par lesquelles les modèles révolutionnaires ont circulé entre la Révolution française et celle de 1917 en Russie. Il ne s’agit évidemment pas de juxtaposer des récits révolutionnaires, mais d’étudier comment des cas concrets ont donné à penser, mais aussi à mettre en pratique l’exception politique en révolution. Il va de soi que la guerre et la paix (dans une vision plus révolutionnaire que tolstoïenne), la notion de « Salut public », la « dictature » – théorisée et mise en pratique sous le nom de « dictature du prolétariat » en 1917 -, les institutions extraordinaires, seront au cœur du présent projet. Celui-ci n’entend pas se limiter aux territoires européens et peut très bien, par exemple, intégrer les processus révolutionnaires latino-américains, ou encore les révolutions anticoloniales (on songera par exemple au regain d’intérêt récent pour une figure comme C.LR. James) qui ont souvent pensé leur démarche en miroir de la Révolution française et/ou de la révolution bolchévique. Un seul impératif devra guider chaque contributeur : esquisser des comparaisons, que celles-ci se fassent en amont ou en aval des deux révolutions ici mentionnées.

 

Continuer la lecture de L’exception politique en révolution. Pensées et pratiques (1789-1917) / Rouen / 7-8 novembre 2017

The Russian Revolution and Its Legacies: Taking Stock a Century Later / Estonia /  4-6 June 2017

Second annual Tartu Conference on Russian and East European Studies, Tartu, Estonia

The Tartu Conference is a venue for academic discussion of the fundamental cultural, social, economic and political trends affecting all aspects of people’s life in Russia and Eastern Europe. The First Tartu Conference, held in June 2016, brought together more than 200 scholars from across multiple disciplines, from the region and beyond.

Participants of the 2017 conference are invited to share their reflections on the Russian revolution of 1917 and the ensuing developments in Russia, Eastern Europe and elsewhere in the world. How are they represented and interpreted today by professional historians, various political actors and the wider public? What was their impact on culture, the economy, political systems, ideologies and social structures? Which legacies and path-dependencies going back to 1917 continue to be relevant today for memory politics, value systems, social institutions, the economy and international relations? What does an analysis of 1917 and its legacies contribute to the comparative study of revolutions? How can the liberating potential of popular struggles against exploitation and oppression be harnessed, and can social orders be transformed without resorting to violence? How do we keep alive the memory of the victims of twentieth-century totalitarianism and defend democracy against mounting challenges?  Continuer la lecture de The Russian Revolution and Its Legacies: Taking Stock a Century Later / Estonia /  4-6 June 2017

1917. Que reste t-il d’une révolution ? Le cinéma, l’histoire, l’art, la politique

Numéro Spécial de la Revue Ecrans / Octobre 2017

On peut s’introduire dans le 20ème siècle de bien des manières. Mais il est certain que la révolution de 1917 est l’une des rares qui fasse coïncider la fin d’un empire, l’avènement d’un pays communiste et la naissance des premières utopies esthétiques. S’agissant du cinéma, l’événement nous met au contact d’une réalité bien particulière qui veut que le destin d’un art soit intimement lié au sort d’une révolution politique. Le cinéma russe et soviétique a, de ce point de vue, longtemps joui d’une autorité esthétique qu’il devait à ses essais théoriques autant qu’à quelques cinéastes – Koulechov, Poudovkine, Eisenstein, Vertov, Dvojenko, etc. – dont les œuvres ont impressionné l’époque. Pourtant, si l’on s’en tient à la stricte chronologie, les écrits russes sur le cinéma sont postérieurs aux textes qui s’écrivent en Europe et aux Etats-Unis. Les futuristes italiens publient en 1912 le Manifeste technique de la littérature futuriste qui compose une première apologie du cinéma, suivie en 1916 d’une Cinématographie futuriste signée par Marinetti, Corra, Balla, Settimielli, Ginna et Chiti. Aux Etats-Unis Eustache Hale Ball et James A. Taylor rédigent respectivement en 1913 et 1914 les premiers manuels à destinations des scénaristes et cinéastes américains, tandis que Vachel Lindsay fait paraître en décembre 1915 The Art of the Moving Picture, suivi quelques mois plus tard par Hugo Münsterberg qui publie 1916 The Photoplay: A psychological study. Quant à la France, elle crée ses premières revues de cinéma dès 1908 (Ciné-Journal), Maurice Raynal tient sa première chronique cinématographique en 1913 dans Les Soirées de Paris que fonde Guillaume Apollinaire, les premiers articles de Louis Delluc datent de 1917 et Philippe Soupault fait paraître ses poèmes cinématographiques en 1918. Or, lorsqu’on regarde du côté des premiers écrits russes sur le cinéma, on observe que les futuristes russes ne lui sont pas encore favorables. Meyerhold (Théâtre de foire, 1912) et Maïakovski (Théâtre, Cinéma, Futurisme, 1913) refusent d’y voir un art, avant de changer d’avis quelques années plus tard au contact des transformations politiques qui remettent le cinéma au premier plan (Meyerhold, Le portrait de Dorian Gray, 1918 ; Maïakovski, Cinéma et Cinéma, 1922). Il faut ainsi attendre 1917 pour que Koulechov écrive sa première défense du cinéma, 1921 pour que soit fondée la Fabrique de l’acteur Excentrique (FEKS), 1922 pour que l’on puisse lire le premier texte d’Eisenstein sur le cinéma (Le Huitième art), 1923 pour que soit créé le Front Gauche de l’Art (LEF).

Pourtant, 1917 marque le début d’une grande aventure cinématographique qui voit une nation précipiter l’entrée du cinéma dans le monde des arts, au moment où l’industrie du cinéma américain commence d’en voiler l’horizon (Delluc, 1920). Il appartient au centenaire de dresser des bilans, de distinguer les mythes de l’histoire, de rouvrir les dossiers et de relire ce que nous tenons pour vrai. Un siècle après cette césure historique, que reste-t-il de ces films et de ces textes qui, entre 1917 et 1935, ont largement décidé du destin du cinéma mondial? Quelle place le cinéma contemporain leur a-t-il réservé? Comment ont-ils influencé nos façons de penser le cinéma ? Comment cette influence s’est-elle écrite à l’échelle du siècle ?

Ces questions feront l’objet d’une journée d’étude à l’automne 2017 qui sera suivie d’un numéro de la revue Écrans.

Vous pouvez soumettre une proposition à la revue en l’envoyant à Mauro Carbonecarbone.mauro@gmail.com ; Luc Vancheriluc.vancheri@univ-lyon2.fr ; et Jean-Pierre Esquenazijpierre.esquenazi@wanadoo.fr  avant le 15 décembre 2016. Les réponses seront données avant le premier février 2017.

Plus d’information et axes de recherche

Visible evidence XXIV / Buenos Aires / 2-5 août 2017

Visible Evidence, the international conference on documentary film and media, will convene for its 24th year in the city of Buenos Aires, Argentina.

It coincides with the 100th anniversary of the Russian Revolution and marks fifty years since Che Guevara’s assassination. In line with previous conferences, Visible Evidence XXIV will address the history, theory, and practice of documentary cinema, television, video, digital media, photography, and performance.

Proposals for panels and workshops are opened till 2 December 2016.

More information and details

Collapsed Empires: the consequences of 1917 in the Mediterranean and the World / Madrid / 15-17 november 2017

The aim is to pay special attention to South shore of the Mediterranean Basin, although global and transnational analyses are also welcome. A special interest at the plenary sessions will be given to the consequences of 1917 at the Mediterranean, with participation of experts from Morocco, the Turkey and Egypt. We explicitly encourage scholars from North African countries and Middle East countries to participate.

We want to examine these developments within the perspective of other processes of independences like those after the Second World War as well as in relation to the consolidation of the post-colonial states (for example Morocco and Egypt). We are also interested in the exact inverse process: the independence and the recovery of full sovereignty after the collapsed of the Soviet Union 1989-1991.

Penser l’émancipation / Paris / 13-16 septembre 2017

Le réseau international Penser l’émancipation prévoit une nouvelle édition en automne 2017 à l’Université Paris 8. Ce réseau, qui regroupe chercheurs et chercheuses, militants et militantes, s’inscrit dans le long héritage de la politique d’émancipation, de la critique de la modernité, de l’anticapitalisme et de la transformation de l’ordre existant. Il propose un espace pluraliste, ouvrant à chacun et chacune la possibilité d’émettre des hypothèses théoriques, de les éprouver au contact des pratiques politiques, de soumettre les résultats d’une enquête (militante ou académique), pour affronter les problèmes du présent. La pratique émancipatrice a besoin de moments, de lieux, pour réfléchir sur elle-même, sur son sens et sa portée, à l’abri du rythme effréné des séquences politiques, des clivages entre traditions idéologiques ou des exigences du travail universitaire.

Les propositions (un résumé de 3000 signes) peuvent être envoyées à  penserlemancipation2017@gmail.com avant le 5 mars 2017. 

Plus d’informations

 

Cent ans après la révolution d’Octobre : peut-on écrire une histoire française du patrimoine soviétique ? / Paris / 12-14 octobre 2017

Colloque international à l’INALCO, la Maison des Métallos et le Musée Archéologique du Val d’Oise.

Ce colloque se propose, à l’occasion du centenaire de la Révolution d’Octobre 1917, de penser cet événement au regard des productions monumentales dont il a été à l’origine, et de mener une réflexion sur les enjeux multiples que soulèvent les traces encore présentes de l’Union Soviétique dans tout son espace d’expansion et jusqu’en Ile-de-France. La date de 1937, envisagée comme une commémoration monumentale de 1917 à Paris est en ce sens charnière. Il permettra de mettre en rapport des spécialistes de toutes disciplines : des chercheurs, des conservateurs, des témoins, des artistes ou des acteurs préoccupés à des titres aussi variés que possible par la disparition ou au contraire par la valorisation du patrimoine soviétique.

Les propositions de communication, d’environ 300 mots, et accompagnées d’une note biographique de l’auteur, sont à envoyer avant le 15 mars 2017 à l’adresse mail suivante :  patrimoinesovietique2017@gmail.com

Appel à communications

Проблематика и возможные темы докладов

CENTENARY OF THE RUSSIAN REVOLUTION (1917-2017) / Barcelona / 25-27 octobre 2017

Faculty of Geography and History of the University of Barcelona. Deadline : 30 octobre 2016

The Russian Revolution of 1917 is one of the events that more deeply marked the so-called short Twentieth Century, which began in 1914 with World War I and ended in 1991 with the demise of the Soviet Union, two milestones closely linked with the Revolution itself.

We are facing a fact that pierced Russian borders, shaking the political and social life of much of the world; that served both as a reference and as a specter in mobilizing all the energies and resources in many countries; and that led to the formation of a political, economic and military power that was a protagonist of the great historical events of the past century.

Continuer la lecture de CENTENARY OF THE RUSSIAN REVOLUTION (1917-2017) / Barcelona / 25-27 octobre 2017