Nicolas Werth, Les revolutions russes, PUF, 2017

Que sais-je?, n°968, 128 p.

Février 1917. L’empire de Nicolas II s’enlise dans la guerre. Les failles de l’économie russe, dont la modernisation est restée inachevée, apparaissent au grand jour. Entre l’autocratie des Romanov et une société en pleine mutation, le fossé se creuse.
Quelques jours suffiront pour renverser le tsar. Sa chute ouvre la voie à une expérience démocratique unique dans l’histoire multiséculaire de la Russie, une expérience qui durera moins de huit mois : en octobre 1917, les bolcheviks, conduits par Lénine, prennent le palais d’Hiver…
Ce sont ces événements de l’année 1917 que raconte avec passion Nicolas Werth. Dépassant le clivage entre les interprétations soviétique et libérale, il s’attache à analyser non pas une seule révolution politique, mais une multiplicité de révolutions sociales et nationales.

Sommaire

Introduction

Chapitre premier – De la guerre à la révolution

Chapitre II – La révolution de Février

Chapitre III – Les débuts d’une Russie nouvelle

Chapitre IV – Le problème de la guerre et la crise d’avril

Chapitre V – Le gouvernement de coalition et la montée des tensions sociales et nationales

Chapitre VI – Les journées de juillet et la tentation de l’ordre

Chapitre VII – Radicalisation des masses et faillite de l’État

Chapitre VIII – La prise du pouvoir par les bolcheviks

Chapitre IX – Débats et controverses

Conclusion
Bibliographie

Plus d’information