Et 1917 devient Révolution… / Paris / 18 octobre 2017 – 18 février 2018

Hôtel national des Invalides / organisée par la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC)

Une exposition événement

Des documents uniques – affiches, tracts, films, photographies, presse illustrée, objets collectés à chaud pendant les événements permettent de comprendre comment 1917 devient « révolution », bouleversant l’univers politique, économique, social de millions d’hommes, de femmes et d’enfants en Russie, puis dans le monde entier. L’ année 1917 en Russie a été revisitée depuis une vingtaine d’années par de nouvelles recherches historiques s’appuyant sur des archives inédites – intimes, iconographiques et audiovisuelles, notamment. C’est toute la complexité de l’événement qui sera restituée grâce au patrimoine exceptionnel de la BDIC et des institutions partenaires en France, Russie et Géorgie.

 

La première partie de l’exposition, Guerre et révolution, acteurs et territoires, offre un parcours chronologique destiné à éclairer la richesse des enjeux par des tracts-affiches, photographies, revues satiriques, évoquant des destins collectifs ou singuliers qui portent les uns au pouvoir et entraînent les autres vers l’exil.

De la révolution de Février à celle d’Octobre, les événements s’enchaînent à un rythme particulièrement rapide. L’exposition plonge le visiteur au coeur des événements et explique le contexte de la Grande Guerre avec la dislocation de l’armée russe et la naissance de l’Armée rouge. Une troisième section souligne les revendications sociales et nationales nées de la révolution de Février, augurant une refondation de la Russie comme nouvelle union des peuples.

La seconde partie, Témoignage, documentation, propagande, commémorations, retrace la construction de l’événement à l’aube du XXème siècle qui sera celui des médias et des opinions. Des témoins français collectent des matériaux pour la toute jeune Bibliothèque-musée de la Guerre, parlent de la révolution, parfois s’engagent à ses côtés.

Cette seconde partie s’intéresse à la manière dont les Français réagissent aux révolutions ayant lieu en 1917. Le baron de Baye, chargé d’une collecte documentaire à l’origine des collections uniques de la BDIC, est mis à l’honneur.

La fin du parcours s’attache à expliquer comment le mythe de la révolution d’Octobre s’est substitué à la réalité pour construire un nouvel imaginaire o rant ainsi une vision révolutionnaire du monde et une promesse d’un avenir meilleur.

Commissaires de l’exposition

Carole Ajam (BDIC), Alain Blum (INED – EHESS), Sophie Cœuré (Université Paris Diderot – Paris 7), Sabine Dullin (Sciences Po)

Conseillers scientifiques

Thomas Chopard (CERCEC), Olga Danilova (Université Paris Diderot Paris 7), Jean-François Fayet (Univer- sité de Fribourg), Etienne Forestier-Peyrat (Sciences Po), Catherine Gousseff (CNRS, Centre Marc Bloch de Berlin), Emilia Koustova (Université de Strasbourg), Alexandre Sumpf (Université de Strasbourg)

Plus d’information