Colloque internationale « LES TRAJECTOIRES D’OCTOBRE 1917 ORIGINES, ÉCHOS ET MODÈLES DE LA RÉVOLUTION » / PARIS / 19-21 octobre 2017

Labex TEPSIS, Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre européen – CERCEC

  • Jeudi 19 octobre 2017 – 09:00 – Bulac, 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris
  • Samedi 21 octobre 2017 – 13:30 – EHESS, 105 Bd. Raspail, 75006 Paris

Dans l’histoire de la Russie puis de l’Union soviétique, point n’est besoin de rappeler qu’Octobre 1917 fut un moment fondateur tant cette évidence s’impose aux yeux des historiens. Les événements de Février mais surtout d’Octobre offrent de nouveaux cadres de pensée politique, une conception inédite de la société, un bouleversement radical du système économique.

Dès lors, la révolution est incarnée, tout autant pour ceux qui lui sont favorables que pour ceux qui lui sont hostiles. En Russie, ce moment cristallise les tensions accumulées entre une industrialisation tardive et spectaculaire et un monde rural dominant, le tout accentué par la guerre. Octobre 1917 n’est pas que fondateur, il est aussi héritier des reformulations des processus politiques, économiques ou sociaux qui débutent à la fin du XVIIIe siècle pour se développer tout au cours du siècle suivant, avec l’industrialisation des États européens.

Hors des nouvelles frontières de la Russie tracées par les révolutionnaires, 1917 ouvre une longue période où cette expérience révolutionnaire sert d’exemple et joue un rôle messianique dans le monde entier. Tout au long du XXe siècle de nombreux mouvements politiques s’en revendiquent, choisissant dans la « boîte à outils » constituée par 1917, les éléments qui s’adaptent à un objectif, une situation révolutionnaire, l’établissement d’un nouvel ordre politique et social.

L’objet du colloque organisé du 19 au 21 octobre 2017 n’est pas tant de repenser ou de refaire l’histoire de 1917 en Russie que d’engager une réflexion sur l’histoire des révolutions qui empruntent à 1917, en ce qu’elles s’en rapprochent dans leur mécanisme, dans leur déroulement, à travers en particulier ce qu’elles portent d’explosion sociale, d’implosion de l’autorité et de construction d’une autre forme d’État.

Il a aussi pour objectif de voir, plus largement, à quel point les modes de représentations sociaux et économiques qui naissent de 1917, même s’ils cristallisent des transformations   antérieures,   marquent   durant   le   XXe siècle   les   sciences   sociales,   les représentations en général et les manières d’agir, politiques en particulier. Enfin, il vise à interroger le devenir de cet héritage révolutionnaire après 1991.

Autour d’Octobre 1917, dialogueront les historiens de 1917, à même d’apporter des éléments  nouveaux d’interprétation et d’analyse  de ce mouvement révolutionnaire dans l’Empire russe, avec des chercheurs travaillant sur d’autres aires et des périodes ultérieures, confrontés eux aussi à la question de 1917 dans l’analyse et l’interprétation de mouvements révolutionnaires.

Les journées du 20 et du 21 octobre seront retransmises en direct sur les sites web de Tepsis (www.tepsis.io) et du Cercec (www.cercec.fr)

Plus d’information

Programme